Rituel de pleine lune

Depuis l’adolescence, je suis fascinée par la pleine lune (la prochaine est d’ailleurs le 12 mars prochain). Je la regarde dans le ciel et elle bouge continuellement. La lune est la preuve vivante que tout est toujours en mouvement. Elle croît et décroît tout au long du mois. J’ai amené ma fascination à un autre degré quand j’ai réalisé qu’à  toutes les pleines lunes, j’avais des émotions parfois incontrôlables. Je me sentais un peu comme un loup-garou. La lune a définitivement une influence sur moi. Quand c’était la pleine lune et que j’avais eu quelques semaines mouvementées, la pleine lune faisait juste amplifier ce que j’avais vécu. On aurait dit qu’elle venait brasser plein de trucs en moi et comme par hasard, elle faisait aussi sortir le méchant. Avant que je comprenne bien ce qui m’arrive, en dehors des SPM, j’ai expérimenté pas mal de crises, de larmes, de chicanes, d’énervements majeurs autour de la pleine lune.

Et là, un beau jour, je me suis informée un peu plus. Je ne suis pas devenue une experte en pleine lune, mais je suis venue à mieux la comprendre et à mieux ME comprendre.

Le soleil est souvent associé au côté masculin parce qu’il est constant et stable. La lune, elle, est associée à la féminité parce qu’elle est constamment en mouvement. Elle ne cesse de changer tout au long du mois, un peu comme notre cycle menstruel.

En yoga kundalini, on dit que la lune est le flux d’énergie émotionnelle, des hormones et de l’imagination. Il est dit que la lune a une interaction avec le micro et le macro-cosmos. On peut reconnaître que la lune influence les marées, les océans, les plantes, les animaux, les cycles hormonaux féminins et même la pousse des cheveux. Yogi Bhajan, maître en yoga kundalini indique dans son livre The Aquarian teacher que l’homme possède sur son corps un seul point lunaire, au menton. La femme, elle, en possède onze!

Vous comprendrez que le moment où j’ai eu cette information, ça m’a drôlement rassurée sur ma santé mentale pendant le temps de la pleine lune.

Comment je ressens la pleine lune ?

Je suis plus agitée que d’habitude. Donc souvent je fais de l’insomnie !

Je me sens plus irritable ou émotionnellement fragile. Le moindre mot semble m’atteindre droit au coeur.

J’ai soit une très grosse baisse d’énergie et aucune motivation, soit, je déplacerais une montagne avec une puissance de feu.

Mais quand je me rappelle que c’est la pleine lune, je me calme le pompon et je respire un peu plus par le nez en me disait : “ C’est temporaire.”

Depuis, je me fais un petit rituel de pleine lune. Elle commence à m’influencer 2 ou 3 jours avant qu’elle soit vraiment pleine et ça peut durer 2 ou 3 jours après.  J’utilise toujours le rituel pour me libérer de ce qui ne me sert plus, m’alléger d’émotions lourdes que j’ai eues dans le dernier mois. Je vous en ai préparé un. Vous pouvez le modifier ou l’ajuster selon vos besoins.

Le rituel

Mon rituel, je le fais dans une ambiance que je trouve confortable. Je sors mon petit côté sorcière et je mets autour de moi les objets suivants : mes cristaux parce que je les trouve beaux et que j’aime leur énergie, mes cartes oracles parce que j’en pige toujours au moins une, de l’encens pour que ça sente bon, de la musique pour me détendre et une boisson chaude, la plupart du temps un thé au gingembre frais.

  • J’aime regarder la lune, je la trouve fascinante. Alors je vous propose de prendre un moment pour la regarder, l’observer, mais surtout pour ressentir sa force féminine. Cette force-là, vous l’avez en vous. Si vous pouvez être dehors pour la regarder, tant mieux !
  • Après vous être imprégné de la puissance lunaire, fermez les yeux et prenez quelques respirations.  Écoutez ce que la lune vous souffle à l’oreille. Savourez ce moment.
  • Lorsque vous ouvrez les yeux, prenez le temps de faire quelques respirations conscientes. Inspirez la nouveauté et expirez ce qui ne sert plus.
  • Prenez un papier et un crayon. Personnellement, j’aime avoir un cahier pour mes écritures de pleine lune. Notez tout ce que la pleine lune vous aura révélé. Notez sans censure, sans honte et sans esprit de petitesse. La lune voit grand et surtout elle sait ce qu’il y a derrière ce que vous laissez aller en ce moment.
  • Reconnectez-vous à votre essence féminine, oui, oui, même si vous êtes un homme. L’essence féminine, on la possède tous. C’est cette petite voix intérieure; ce sont les émotions, les vraies, celles que vous osez assumer. C’est votre sensibilité et cette partie de vous qui sait simplement parce que vous ressentez les choses.
  • Si le coeur vous en dit, tirez une carte oracle. Ça peut être une carte d’anges, de licorne, de fée, peu importe, celle que vous aurez sous la main. Je demande toujours que le message que j’ai besoin de recevoir me soit livré.

L’important avec le rituel de pleine lune, c’est vraiment d’avoir l’intention de faire du ménage de votre passé et de laisser derrière vous ce qui ne sert plus votre vie présente et future. C’est aussi avoir l’ouverture d’accueillir ce que la vie a de plus beau à offrir parce que, bien souvent, elle nous envoie des surprises qu’on n’aurait pas imaginées. Si vous avez deux intentions à retenir, c’est de laisser aller et de laisser venir.

Bonne pleine lune!

Cet article a été écrit par Fairouz des Spirituelles

Fairouz est native de Québec.  Suite à des études universitaires en relations industrielles, elle combine des expériences en ventes et marketing à Montréal et en ventes internationales en Allemagne. En 2007, elle ressent un vide grandissant à l’intérieur d’elle-même et prend la décision de rechercher des solutions. Fairouz souhaite plus de bonheur, de satisfaction, de profondeur et d’amour dans sa vie. C’est à ce moment que débute son processus de développement personnel se résultant par plusieurs changements majeurs dans sa vie.

Pour la suivre:

https://www.facebook.com/LesSpirituelles/

http://www.lesspirituelles.com/

Inscrivez-vous à la liste d'attente!

Pour ne pas manquer les prochaines retraites Fit Hippie, entrez vos informations ci-dessous.

On n'envoie jamais de SPAM, promis promis.