J’ai décidé de lâcher prise

Lâcher prise main de femme sur l'eau avec un coquillage

Cette année, j’ai décidé de surfer. Je sais que tu t’imagines déjà l’océan à perte de vue, la plage de sable blanc et les beaux bonhommes bronzés. Pouf!! Je pète ta bulle bien malgré moi. Je reste confortablement assise dans mon salon et je surfe sur la vague… de mon savoir. Après plusieurs années (lire ici vraiment beaucoup) de recherches intensives sur la croissance personnelle, j’ai décidé de lâcher prise. Pas que je retourne en arrière, loin de là; j’arrête plutôt de chercher ce qui pourrait être mieux pour moi. Je mets à profit tout ce que j’ai appris. J’en ai essayé des trucs:

  • Des lectures sur le bien-être personnel, la motivation et la gestion du pognon.
  • Des conférences pour vivre mes rêves, maîtriser mes émotions et même me mêler de mes oignons.
  • Des cours de yoga, de zumba et tout ce que tu voudras.
  • Des jus verts, des smoothies en passant par tout ce qui se vend chez David Tea’s.
  • De la méditation pleine conscience et sans connaissance.
  • Des crèmes de jour, de nuit et d’après-midi.

J’ai cherché, testé, pratiqué et persévéré sans jamais tout à fait me trouver. Je me suis rendu compte que je me mettais beaucoup de pression à adhérer à l’une ou l’autre des modes du moment. J’ai finalement décidé de suivre MON chemin, celui sur lequel JE suis bien. Exit les jus verts, le yoga et la méditation. Je bois ce que j’aime (santé tout de même), je fais de longues marches et je prends le temps d’admirer ce qui m’entoure. Exit les lectures, les conférences et les mille et une crèmes. Je lis pour rire et me détendre, je mets mes rêves en action et j’essaie d’accepter mes futurs petits sillons. Je ne renierai jamais toutes ces années d’essais et d’erreurs parce que c’est grâce à elles que je suis rendue ici, là, maintenant. J’ai appris, j’ai compris et je dis merci. Cette année j’ai décidé de surfer. J’en profite pleinement parce que peut-être que l’année prochaine je sentirai à nouveau le besoin de pagayer.

 

Stephanie BeaulieuCet article a été écrit par Stéphanie Beaulieu

Amoureuse de la vie, des animaux et du café. Solitaire dans l’âme mais nourrit par la beauté des gens qui m’entourent. Femme de lettres, je suis factrice de métier. Avide d’espace et de liberté. Toujours le sourire et le cœur heureux. La petite fille en moi n’est jamais bien loin… et un brin taquine.